Performance économique

Les enjeux

La rentabilité des activités de l’entreprise est la base de son développement.

Elle permet d’investir dans son avenir et celui de son personnel et de rémunérer les actionnaires. Le bénéfice d’exploitation doit notamment permettre de financer la maintenance et le renouvellement des outils de production ainsi que le développement de nouvelles activités, pour faire face aux évolutions du marché, commerciales, technologiques comme sociétales.

Les actions

Luminus s’efforce de préserver la rentabilité de ses activités, ce qui suppose :

  • d'optimiser les coûts dans ses métiers traditionnels (production thermique, fourniture d’énergie),
  • d'investir dans des secteurs porteurs, comme les services énergétiques ou les énergies renouvelables.

Les indicateurs

 Les comptes annuels détaillés de Luminus SA/NV sont consultables sur le site web

 de la Banque Nationale de Belgique.

Chiffre d'affaires stable

Chiffre d'affaires en milliards d'euros

Source : Rapport Annuel du Conseil d’Administration

à l’Assemblée Générale du 29 avril 2019 (BEGAAP).

Le chiffre d’affaires n’a pas connu de variations significatives en 2018.

 

Lors de l'arrêté des comptes, le Conseil d'administration a revu la méthode de présentation des ventes réalisées sur le marché de gros. A partir de 2018, les opérations relatives à l’achat et à la vente d'énergie liées à l’optimisation sont présentées de manière nette. Les données 2017 ont été retraitées pour être comparables avec la présentation 2018. 


Résultat d'exploitation en forte baisse, du fait des arrêts nucléaires imprévus

Résultat d'exploitation en millions d'euros

Source : Rapport Annuel du Conseil d’Administration

à l’Assemblée Générale du 29 avril 2019 (BEGAAP).

Le résultat d’exploitation s’établit à -56,3 millions d’euros. Ce résultat est en forte baisse en raison de l’indisponibilité imprévue des quatre centrales nucléaires belges dans lesquelles Luminus a une participation de 10,2%, durant vingt mois au total. Le coût de ces arrêts prolongés s'élève à 76 millions d'euros pour Luminus. Il n'a été que partiellement compensé par l’utilisation accrue des moyens de production thermiques, dont certains ont dû être remis en service à l'approche de l'hiver.


Résultat net en forte baisse

Résultat net en millions d'euros

Source : Rapport Annuel du Conseil d’Administration

à l’Assemblée Générale du 29 avril 2019 (BEGAAP).

La forte baisse du résultat net est en grande partie due à la baisse du résultat d’exploitation, et dans une moindre mesure à la baisse du résultat financier, liée à l’impact de l’évolution défavorable des marchés sur nos placements financiers.


 

Financement des coûts actuels et futurs du nucléaire

 

En tant que propriétaire de 10,2% de quatre centrales nucléaires belges, Luminus est tenu de contribuer aux coûts d’exploitation et de maintenance de ces centrales, ainsi qu’aux investissements courants, à hauteur de sa quote-part. Ces coûts sont facturés par l’exploitant des quatre centrales et comprennent une composante « frais de gestion ». Luminus est également tenu de provisionner les coûts de démantèlement et de gestion du combustible irradié pour ces centrales.

 

La Commission des Provisions Nucléaires a recommandé à Synatom, la société de gestion des provisions nucléaires, de baisser progressivement le taux d’actualisation afin qu'il s'établisse à 3,5% fin 2018. 

 

L'effet conjugué de la révision des devis techniques datant de 2016 ainsi que la baisse du taux d’actualisation se traduit par :

  • - un accroissement de la provision de démantèlement de 8,6 M€,
  • - une charge supplémentaire de 15,5 M€ pour la gestion du combustible irradié. 

Bilan en hausse, capitaux propres en baisse

Le total du bilan au 31 décembre 2018 atteint 1 826 M€, soit une augmentation de 180 millions d’euros par rapport à 2017. Cette augmentation est notamment due au maintien du rythme des investissements ainsi qu'à une hausse sensible des valeurs disponibles, accompagnée toutefois d’un accroissement de l’endettement financier pour un montant de 220 M€, dont 120 M€ à long terme.

 

Le résultat net négatif affecte les capitaux propres, qui s'établissent à 642,5 millions d'euros, dont 491 millions d'euros de capital.

Trésorerie en baisse

La situation nette de trésorerie s’établit à –57 M€ (contre 57 M€ en 2017).

Cette baisse est liée principalement :

- à la poursuite du programme d'investissements, en particulier dans l'éolien,

- aux éléments ayant affecté négativement le résultat d'exploitation,

- aux décaissements exceptionnels liés aux provisions nucléaires.

 

La baisse de trésorerie a pu être limitée grâce à la mise en place d’un programme de factoring, pour une partie du portefeuille de créances commerciales, à hauteur de 78 millions d’euros.

Diminution des taxes et contributions de 8%

  Impôts et contributions versés en millions d'euros

Source : Luminus.

Luminus est notamment soumis au paiement du précompte professionnel, du précompte mobilier et immobilier, des taxes sur la force motrice et les eaux usées et à la contribution nucléaire.

En ce qui concerne la "contribution de répartition" au titre des 4 centrales nucléaires dans lesquelles Luminus a une participation de 10,2%, le gouvernement fédéral a mis en place, pour la période 2017-2026, un mécanisme qui prélève le montant le plus élevé entre, d’une part, un montant minimum annuel et d’autre part 38% de la marge générée par le parc nucléaire belge. Cette marge est affectée par l’évolution de différentes données : indices de coûts, volumes de production et prix de l’électricité. 


Luminus n’a pas acquitté d’impôt sur les sociétés au titre de l’année 2018, en raison de la perte nette sur l'exercice, à l’exception d’une taxe forfaitaire minimale de 0,2 millions d'euros. 

 

Le montant total des principales taxes et contributions payées par Luminus, hors impôt sur les sociétés, s’élève à 35,03 millions d’euros. Ceci représente une baisse de 3,2 millions d'euros par rapport à 2017, principalement due à la diminution de la taxe nucléaire de 0,7 millions d'euros, et à la baisse du précompte professionnel, de 2,5 millions d'euros, en raison de la baisse des effectifs.

 

La contribution nucléaire s'élève à 8,22 millions d'euros. 

Affectation du résultat

L'exercice s'est clôturé par une perte nette après impôts de -64 M€.

L'Assemblée Générale du 27 avril 2019 a proposé d'absorber cette perte par un prélèvement sur les réserves disponibles d’un montant équivalent. Aucun dividende n’est versé aux actionnaires au titre de l’année 2018.

 

Source : Rapport Annuel du Conseil d’Administration à l’Assemblée Générale du 27 avril 2019.


Pour en savoir plus sur...