La matrice de matérialité et ses évolutions

En 2015, Luminus a construit sa grille de matérialité avec l'appui du cabinet Cap Conseil, en conformité avec les recommandations des méthodes de reporting GRI4. L'historique de cette construction est retracé ci-dessous.

 

La liste des 16 thématiques prioritaires 2018 est consultable en fin de page.

Méthodologie suivie en 2015

Le standard GRI (Global Reporting Initiative) comme la version G4 des lignes directrices en matière de reporting durable prévoit l’identification de thématiques prioritaires (« material topics ») en fonction des avis émis par les différentes parties prenantes. Ces thématiques prioritaires sont celles qui doivent faire l’objet d’un traitement formel dans le cadre d’un rapport GRI. Identifier les « material topics » avec précision est par conséquent une étape incontournable dans l’établissement de la crédibilité d’un rapport développement durable.  

 

Pascale-Marie Barriquand, Head of Corporate Social Responsibility, explique : « une première liste de 35 enjeux a été établie en 2014, pour Luminus, en adaptant au contexte belge les enjeux déjà identifiés au niveau du Groupe EDF. » Cette première liste a été publiée dans le rapport développement durable 2014. « Nous avons ensuite simplifié la liste des enjeux (elle est passée de 35 à 20 enjeux) pour faciliter la hiérarchisation des priorités par les parties prenantes. » Une consultation formelle a été lancée pour construire la grille de matérialité publiée dans le rapport 2015.

Sont identifiées comme « parties prenantes » les personnes ou populations directement ou indirectement concernées par des activités ou décisions prises par Luminus.

Parties prenantes consultées

  CATEGORIE METHODE DE CONSULTATION NOMBRE
  Personnel Questionnaire intranet 29
  Représentants du personnel Entretiens spécifiques 2
  Clients résidentiels Questionnaire diffusé via le site Luminus et les réseaux sociaux 20
  Grands clients Entretien qualitatif 3
  ONG Entretien qualitatif mené par un consultant externe 2
  Pouvoirs publics E-mail et entretien qualitatif mené par un consultant externe 4
  Experts et monde académique E-mail et entretien qualitatif mené par un consultant externe 7
  Fournisseurs Questionnaire anonymisé envoyé par e-mail 5
  Comité exécutif Luminus Hiérarchisation des 20 thèmes prioritaires 11

Lors de la planification des entretiens individuels, la parité hommes/femmes a été recherchée, tout autant que la diversité linguistique. Ces deux exigences ont pu être respectées, puisque les entretiens ont été conduits avec cinq néerlandophones et trois francophones d’une part, quatre femmes et quatre hommes d’autre part.

Résultats : la grille établie en 2015

La grille de matérialité établie en 2015 intègre toutes les réponses reçues, que ce soit via le questionnaire en ligne et celles formulées lors des entretiens qualitatifs. Les résultats affichés ne sont pas pondérés selon la catégorie, autrement dit un représentant des pouvoirs publics pèse autant qu’un client résidentiel.

Analyse des résultats

Comme le montre la grille de matérialité ci-dessus, celle-ci a permis d’identifier plusieurs types de contenus :

  • quatre thèmes jugés prioritaires par tous : le développement des énergies renouvelables, l’empreinte carbone, l’utilisation rationnelle de l’énergie et l’innovation ;
  • cinq thèmes jugés prioritaires par l’entreprise : l’éthique et la bonne gouvernance, la santé et la sécurité du personnel, la sûreté des installations de production d’énergie, la qualité du service clients ;
  • un thème jugé très important par les parties prenantes externes : l’épuisement des ressources naturelles et la protection de la biodiversité – sur ces thématiques, les parties prenantes souhaitaient que plus d’informations soient rendues accessibles ;
  • trois thèmes assez importants, de l’avis de toutes les parties prenantes : le développement des compétences du personnel, la continuité de la fourniture d’énergie et la protection des clients vulnérables ;
  • six thèmes jugés moins importants par une majorité de parties prenantes : la diversité et la lutte contre les discriminations, le prix de vente de l’énergie, l’optimisation de l’équilibre production-consommation à court et long terme, l’aménagement du territoire, la sécurité d’approvisionnement du pays, la gestion des déchets industriels.

 

Une analyse approfondie de l’ensemble des résultats obtenus, entretiens qualitatifs compris, en 2015 et au-delà, a montré que les différentes catégories de parties prenantes pouvaient avoir (et ont encore aujourd’hui) des avis très variés, et parfois opposés. Par exemple :

  • La qualité de service était jugée très importante par les clients résidentiels, moins par les experts et les pouvoirs publics.
  • Le développement des énergies renouvelables était (et reste) une priorité pour tous mais beaucoup moins chez les clients particuliers.
  • L’attention des experts et du monde académique se concentrait, et se concentre encore aujourd’hui, sur les thématiques environnementales.
  • Certaines ONG accordaient une grande importance à des thématiques peu prioritaires selon d’autres, comme les déchets industriels.
  • Les pouvoirs publics avaient des préoccupations très spécifiques, liées à la continuité de la fourniture ou à l’équilibre global offre/demande.

 

En témoigne le tableau ci-dessous, qui listait les trois premières préoccupations de quatre catégories de parties prenantes. A l’époque, en 2015, Luminus a fait le choix de prendre en compte la diversité des opinions et de tenter de répondre aux besoins spécifiques de chaque catégorie de parties prenantes dans la construction du rapport. 

Les couleurs du tableau ci-dessous reprennent celles des chapitres du rapport : orange vif pour les thématiques Clients, vert vif pour les thématiques Environnement, et vert clair pour les thématiques Ressources humaines. 

Depuis 2015, certaines thématiques ont évolué dans leur formulation : le thème "Préservation des ressources naturelles et biodiversité" s'intitule "Protection des écosystèmes" dans le rapport 2018.

Le thème "Optimisation de l'équilibre offre/demande" est traité dans la sous-rubrique "Continuité de fourniture". Le thème "Efficience énergétique" apparaît dans la sous-rubrique "Solutions énergétiques".

Utilisation des résultats : une liste de 15 thématiques prioritaires établie en 2015

Après analyse de tous les avis émis, quantitatifs comme qualitatifs, et consultation du comité exécutif, une première liste de 15 « Disclosures on Management Approach » a été établie. Pour chacune de ces thématiques, en conformité avec les recommandations GRI4, il a fallu expliciter l’importance du thème dans une partie « enjeux », décrire les « process » mis en place par l’entreprise pour s’assurer du suivi de la thématique, et identifier des indicateurs pertinents.

 

Les 15 thématiques retenues étaient les suivantes :

Peu de changements apportés jusqu’en 2017

Dès 2016, à la suite d’une nouvelle consultation en interne, il a été décidé d’élever au rang de « Disclosures on Management Approach » deux thèmes déjà traités dans le rapport : le bien-être au travail et la diversité. Ces thèmes gagnaient en effet en importance, au vu de la transformation à mettre en œuvre dans l’entreprise et de leur effet bénéfique vis-à-vis de cette mutation. Les chapitres consacrés à ces thèmes comprennent donc une description des enjeux et des processus ainsi qu’au moins un indicateur par thème.

 

Depuis 2015, le rapport développement durable a été régulièrement soumis à l’avis des parties prenantes, en interne comme en externe, notamment via des missions confiées aux étudiants de l’Antwerp Management School. Luminus a également bénéficié de l’avis des membres du jury du meilleur rapport développement durable belge. Les remarques émises par le jury ont été prises en compte après la participation aux concours 2013, 2014 et 2015. Le rapport a été jugé « remarquable » par le jury en 2014 et 2015.

 

Aucun des feedbacks formulés n’a donné lieu à une modification de la liste des thématiques prioritaires. En 2017 encore, une vingtaine de salariés de différents départements ont été consultés pour évaluer la possibilité de réduire le nombre de thématiques traitées.

 

Cette consultation a permis d’établir qu’aucun des 17 thèmes ne pouvait être éliminé. En effet, comme en 2015, les avis sur les thèmes prioritaires différaient énormément d’une personne à l’autre, sans qu’aucune tendance ne puisse être mise en évidence.

Les avis émis sur le rapport 2017 et les changements apportés dans le rapport 2018

En septembre 2018, Luminus a décidé de s’inscrire dans la démarche « Generation T Challenge » proposée par le réseau The Shift et l’organisation Act4Change. Cette démarche a pour but de sélectionner des jeunes très impliqués dans la transition énergétique afin de « challenger » la stratégie de l’entreprise ainsi que son reporting sociétal. Quatre jeunes pionniers ont ainsi pu dialoguer avec Grégoire Dallemagne et Pascale-Marie Barriquand et apporter leurs suggestions d’évolution.

 

Ce feedback, ainsi que celui-reçu du jury du concours pour le meilleur rapport développement durable belge 2017, a permis d'apporter plusieurs améliorations au rapport, essentiellement en terme d'ajouts et de compléments d'informations.

 

Concernant le contenu, une sous-rubrique « grandes tendances » a été ajoutée au chapitre « Contexte et enjeux ». En effet, ces grandes tendances faisaient déjà l’objet d’une description détaillée, au niveau de la direction de la Stratégie, car elles affectent directement le plan de transformation de l’entreprise. Une version externe, tous publics, est donc désormais accessible. Ce chapitre "Contexte et enjeux" est également beaucoup plus détaillé, tant en ce qui concerne les spécificités du marché que les faits marquants de l'année.

 

En revanche, compte tenu de la confidentialité de ces données dans un marché très concurrentiel, il n’a pas été possible de suivre la recommandation des jeunes concernant la publication d'objectifs précis à cinq ans, hormis concernant les actifs éoliens.

 

Concernant la navigation, certaines modifications ont été apportées dans le but de simplifier l'arborescence :

  • la sous-rubrique "Prix de l'énergie", située jusqu’ici dans le chapitre Satisfaction Clients, a été transférée dans la partie "Contexte et enjeux" en raison du peu de contrôle de Luminus sur l'évolution du niveau des prix ;
  • la sous-rubrique "Pratiques commerciales" du chapitre Ethique apparaît désormais dans le chapitre Clients, juste avant deux autres sous-rubriques, "Qualité de service" et "Clients vulnérables" – ce regroupement permet d’avoir une vue d’ensemble des interactions avec la clientèle, depuis la vente jusqu’aux difficultés de paiement ;
  • dans le même esprit, tout ce qui relève de la réduction de la consommation ou de l’empreinte carbone, pour les clients résidentiels comme entreprises, a été regroupé dans une nouvelle sous-rubrique du chapitre Clients, intitulée « Solutions énergétiques » ; cette sous-rubrique regroupe donc le contenu des deux sous-rubriques précédemment intitulées « consommation des clients résidentiels » et « efficacité énergétique des entreprises ».

 

Concernant la forme, les jeunes de Generation T ont suggéré de mettre en valeur le contenu du rapport en utilisant plus de photos et de videos. Cette remarque a été prise en compte au niveau des sous-rubriques, qui font désormais apparaître les faits marquants en tout début de page, avec photos à l'appui chaque fois que possible.

 

Le jury du meilleur rapport belge a également suggéré de proposer, outre le site web, une version pdf du rapport. Cette suggestion a donné lieu à la création de deux documents pdf séparés, reprenant environ 60% du contenu du rapport. Le premier est consacré aux "réalisations remarquables 2018", le second regroupe l'ensemble des indicateurs.

La nouvelle liste des thématiques prioritaires établie pour le rapport 2018

Pour le rapport 2018, la liste des thématiques prioritaires a été revue en fonction du feedback reçu par différentes parties prenantes, internes comme externes. 

 

Le titre de deux sous-rubriques a été revu. il s'agit des "Solutions énergétiques", reflet de l'évolution des métiers de Luminus, dans le chapitre Clients ; et de la "Protection des écosystèmes", qui englobe les indicateurs liés à l'utilisation des ressources naturelles et à la sauvegarde de la biodiversité, dans le chapitre Environnement.


En savoir plus sur...