Protection des écosystèmes


Faits marquants

Mesures compensatoires avant la construction de Villers 4

Suivi ornithologique satisfaisant sur le site éolien de Héron

6 554 arbres plantés par les salariés de Luminus

Programme Life 4 Fish : les avancées 2018

Construction d'un parc éolien en zone d'exploitation forestière

Audit du sous-traitant chargé du recyclage des déchets


Protection des écosystèmes : les enjeux

Le mix énergétique d’un producteur d’électricité et d’un fournisseur de gaz et d’électricité peut avoir un impact direct ou indirect sur les ressources naturelles, les sols, les eaux et la biodiversité. En effet, la construction et l’exploitation des installations de production, qu’elles soient thermiques ou renouvelables, mobilisent des matières premières (principalement du gaz naturel dans le cas de Luminus) et des matériaux divers (béton, acier, alliages complexes).

 

L’environnement peut potentiellement être impacté par les installations de production (ex : risque de pollution pour les centrales thermiques, risque vis-à-vis de l’avifaune et des chiroptères pour les éoliennes, risque piscicole pour les centrales hydrauliques).


Consommation d'eau

Consommation d'eau : les process

Les centrales thermiques doivent être refroidies soit via un aérocondenseur, soit par la circulation d’une eau de refroidissement pompée à proximité de la centrale, dans un canal, une rivière ou dans la mer. Cette eau doit être traitée avant d’être injectée dans les circuits de refroidissement.

 

L’eau utilisée doit être restituée en respectant des conditions strictes, tant du point de vue de la composition chimique que de la température. Tous les rejets liquides des centrales de Luminus sont échantillonnés et/ou contrôlés en continu, afin de garantir le respect permanent des limites imposées par les permis d’environnement.

 

Dans les centrales thermiques, certains circuits de refroidissement doivent rester sous eau, même lorsque l’unité n’est pas en fonctionnement (c’est le cas de la centrale de Seraing, durant sa mise en conservation estivale). Du fait de l’arrêt de la centrale, une partie de l’eau prélevée en amont ne fait que transiter dans les circuits sans être chauffée ou traitée. En accord avec les autorités, ce volume de transit n’est pas comptabilisé dans les rejets déclarés aux autorités.

Consommation d'eau : les indicateurs

  Eau de refroidissement utilisée par les centrales thermiques (millions de m3)

La baisse des prélèvements d’eau observée depuis 2016 est en grande partie due aux modifications apportées sur la centrale de Seraing pour réduire la consommation d’eau ainsi qu'à la fermeture du cycle combiné de Gand-Ham jusque fin octobre 2018.

Le cycle combiné de Seraing fonctionne désormais en circuit fermé, avec évaporation sur la tour de refroidissement, ce qui permet une importante économie d'eau prélevée.

Source : Luminus.



Qualité de l'air

Qualité de l'air : le cadre

Les émissions des installations de production thermiques de Luminus font l’objet de déclarations annuelles obligatoires auprès des autorités. Tout dépassement des seuils réglementaires doit être signalé directement, et des mesures correctives doivent être prises.

Qualité de l'air : les indicateurs

Emissions d'oxyde d'azote en hausse

  Emissions de NOx

Emissions totales de NOx en tonnes

Source : Rapports environnementaux.

Les émissions d’oxyde d’azote (NOx) sont en hausse de 20%, en raison de la hausse de la production d’origine thermique de l’entreprise (+8,5%).

kg par MWh produit, chaleur comprise

Source : Luminus.

Les émissions par kWh produit augmentent également (0,11 kg par MWh), en raison de l'indisponibilité durant 20 mois des centrales nucléaires dans lesquelles Luminus a une participation.


Emissions de dioxyde de soufre : hausse ponctuelle

Dans le but de réduire sensiblement les risques sécurité et environnement du site de Seraing, un plan de sortie du cadre Seveso a été lancé en 2018. Pour diminuer la quantité de fuel stockée sur le site de Seraing, la plus grande partie du volume a été revendue et une petite partie a été valorisée sur le site d’Angleur, dans la limite des quantités autorisées. Il en résulte une augmentation ponctuelle en 2018 des émissions de dioxyde de soufre après plusieurs années d’émissions quasi-inexistantes (moins d’une tonne par an depuis 2015).

  Emissions totales de SO2 en tonnes

Source : Rapport environnementaux.

Au total, près de 1 000 kilolitres de fuel ont ainsi été consommés, via le cycle ouvert d’Angleur, en mars et avril 2018. Seraing dispose désormais d’un stock de fuel très réduit juste nécessaire au démarrage des moteurs diesel, dans le cadre du contrat black-start signé avec Elia.



Gestion des déchets industriels

Gestion des déchets : les process

Les activités industrielles de Luminus génèrent des déchets solides de diverses natures.

 

Chaque année, Luminus extrait de la Meuse des centaines de tonnes de déchets, pour préserver l’écoulement en amont des centrales hydro-électriques. L’entreprise prend en charge les coûts associés à la collecte, au tri et au recyclage de ces déchets. Le volume de déchets extraits du fleuve varie d’une année à l’autre, en fonction de son débit et des éventuelles crues.

 

Le volume de déchets directement produits par Luminus dépend quant à lui des actions de maintenance programmées (entretien courant, grand entretien, rénovation, etc.). Certains de ces déchets peuvent être triés, recyclés ou valorisés.

Gestion des déchets : les indicateurs

  Déchets industriels classiques (tonnes)

Source : Reporting REGINE - Service Public de Wallonie, DGO3 - Département Sols et Déchets.

             Reporting to OVAM, Openbare Vlaamse Afvalstoffenmaatschappij.

En 2018, le volume de déchets extraits de la Meuse en amont des centrales hydro-électriques est en hausse (+11,7%). Ces déchets ont été triés et recyclés pour un coût d’environ 107 500 euros en 2018.

 

Les volumes de déchets industriels non dangereux et dangereux sont en baisse par rapport à 2017 (-33,5% et -49,6% respectivement). Les déchets industriels sont fortement affectés par les travaux et entretiens réalisés sur les différents sites, or l’année 2018 ne compte pas de gros chantiers.

  Déchets recyclés (tonnes) et proportion de déchets recyclés par rapport au total produit

En 2012, Luminus a mis en place une politique visant à réduire le volume de déchets aboutissant en Centre d’Enfouissement Technique. La totalité des déchets extraits de la Meuse sont triés et valorisés. 

Source : Luminus.


En 2018, un taux plus élevé de déchets a pu être recyclé (94% au lieu de 82% en 2017). Ceci s’explique par l’évolution continuelle des techniques de recyclage qui concernent de plus en plus de produits/déchets différents. 

Le volume de déchets recyclés est à la hausse (+4,4%) en raison de l’augmentation de la quantité de déchets extraits de la Meuse, qui dépend fortement des conditions météorologiques.

Les faits marquants

Audit du sous-traitant en charge du recyclage des déchets



Protection de la biodiversité

Les process

La préservation de la biodiversité est l’une des exigences auxquelles l’entreprise est confrontée au quotidien, du fait des incidences potentielles de son activité sur l’environnement.

 

Les projets susceptibles d’avoir un impact significatif sur les équilibres écologiques sont soumis à une étude d’incidences préalable à la délivrance d’un permis environnemental. Des études comparables sont également menées lors du renouvellement des permis, pour les centrales disposant d’un permis de classe 1.

 

En Wallonie en particulier, la réglementation prévoit la mise en place de mesures compensatoires lorsqu’un projet éolien présente un risque de dégradation de la biodiversité qui ne peut être suffisamment atténué.

 

Au-delà de ces actions obligatoires, Luminus contribue à la préservation de la biodiversité, chaque fois que cela est possible. C’est notamment le cas sur :

  • les sites de Ringvaart et de Seraing (zones de fauchage tardif),
  • les sites d’Angleur et de Lixhe (espaces dédiés à la biodiversité)
  • les quatre sites accueillant des colonies d’abeilles (Floriffoux, Grands Malades, Seraing et Ringvaart).

Les indicateurs

Mesures obligatoires et volontaires en faveur de la biodiversité

Voici une liste des sites sur lesquels sont en place des mesures de protection de la biodiversité obligatoires.

Download
Biodiversité mesures obligatoires 2018.p
Adobe Acrobat Document 25.3 KB

Voici la liste des sites sur lesquels Luminus a mis en place volontairement des mesures de préservation ou de restauration de la biodiversité.

Download
Biodiversité inventaires mesures 2018.pd
Adobe Acrobat Document 19.4 KB

Préservation des sols

Voici une liste des audits réalisés pour identifier les sols pollués.

Cette liste montre qu’aucune mesure d’assainissement n’est nécessaire, hormis sur le site de Monsin, suite à la fermeture des unités thermiques.

 

Download
2018 Audits sols sites Luminus.pdf
Adobe Acrobat Document 68.7 KB

Pour en savoir plus...